Outils du site


wiki:ergonomie:tache-activite

Tâche/activité

Définition :

Tâche : C’est ce qui doit être fait. C’est l’objectif à réaliser, le but à atteindre. Cela dans des conditions déterminées. Elle est définie par un contrat de travail, un cahier des charges, un mode d’emploi, etc. Il y a un résultat anticipé.

Activité : C’est ce qui est fait par l’utilisateur ayant reçu une tâche dans des conditions réelles. Cela implique des résultats effectifs.

En résumé : La tâche c’est le prescrit. L’activité c’est le réel.

« Les problèmes ergonomiques proviennent principalement du fait que les composantes des situations de travail sont développées sur base de la tâche telle qu'elle est prescrite théoriquement, mais pas de l'activité réellement mise en place par l'utilisateur pour atteindre ses objectifs. […] Si l'on souhaite concevoir un produit ergonomique, il est nécessaire d'adopter une approche anthropocentrée, centrée sur l'utilisateur (et non une approche “produit centré”, “organisation centrée” ou “technocentrée”). C'est l'utilisateur qui devrait guider les choix de conception et les techniques sous-jacentes, pas l'inverse. »

L’analyse ergonomique de l’activité :

L’analyse ergonomique de l’activité c’est l’analyse des stratégies (régulations, anticipations, etc.) mises en œuvre par la personne pour gérer l’écart entre le prescrit et le réel. Afin d’analyser l’activité, il faut passer par plusieurs étapes : Il faut identifier tous les utilisateurs, le(s) contexte(s) dans le(s)quel(s) se fait l’activité ainsi que les attentes et besoins liés à cette activité. Il faut aussi identifier les différentes dimensions (cognitives, physiques et environnementales) qui apparaissent. Pour ce faire, il faut faire des observations sur le terrain. Il y a aussi d’autres outils dont voici une liste non exhaustive :

Des outils d’analyses : Modèle de l’acceptabilité, modèle des 5 carrés, etc. Des outils de représentation : schémas, illustrations, diagramme, flux, etc. Des principes conceptuels pour la recommandation : Affordance, stéréotypes, navigabilité. Des outils de quantification : normes/ des seuils identifiés comme risques/limites

Exemples Tâche/activité :

Dans le cadre de l’étude de l’activité : « l’utilisation d’un panier de commissions », nous avons pu constater que certains utilisateurs coinçaient l’anse des paniers entre le coude et l’avant-bras afin de les porter. Cela était plus pratique pour ces utilisateurs parce que : Pour les personnes petites : le panier ne frottait plus le sol une fois l’anse coincée. Pour celles ayant moins de force : réduire le bras de levier dû à l’anse les aidait à soutenir le panier. Pourtant, tenir son panier ainsi n’est pas agréable : L’anse est rigide et n’a pas la forme adaptée à cet effet. Cela est donc désagréable voir douloureux. L’anse n’a pas été prévue pour cette utilisation. On peut voir ici une différence entre le résultat attendu par les concepteurs des paniers dans la tâche : « porter un panier » et le résultat effectif de l’activité.

Un autre exemple : Lorsqu’on monte un meuble, il y a une différence entre ce qui est écrit dans le mode d’emploi et notre façon de le réaliser. On ne fait pas les étapes dans l’ordre, on s’y prend seul au lieu d’à deux, on le monte plus lentement que le temps indiqué, etc. Ici aussi, il y a une différence entre la tâche et l’activité de « monter un meuble ».

Références :

Daniellou François, 1995 : http://animation.hepvs.ch/acm/images/stories/TM_au_CO/ergonomie_T_A/tache_activite.pdf

TERRIER Patrice, 2006, “L'ergonomie cognitive”, in GAONAC'H Daniel, Psychologie cognitive et bases neurophysiologiques du fonctionnement cognitif - Nouveau cours de psychologie Licence, Paris : PUF, pp.449-450.

Daniellou et Al. 2007

Cours d’ergonomie de Mme. Baudin

wiki/ergonomie/tache-activite.txt · Dernière modification: 2021/01/25 17:10 de 2001:620:417:21f0:1000:1234:5678:af6a