Outils du site


wiki:ergonomie:acceptabilite

====== Définition ergonomique : l’acceptabilité ======

Définition Larousse : « - Caractère de quelque chose qui est plus ou moins tolérable

- Caractère d'un énoncé qui est facilement compris ou naturellement émis par les sujets parlants. »

L’acceptabilité a pour fond de décrire la facilité ou la difficulté à s’approprier un produit/concept. C’est-à-dire si l’utilisateur utilise de manière naturelle, intuitive, sans gêne réelle (que ce soit d’un point de vue physique, cognitif ou social), cela signifie que le produit/concept étudié est facilement accepter par ses utilisateurs. Ces derniers peuvent ainsi se l’approprier plus facilement.

Elle est différente selon chaque type d’utilisateur.

L’acceptabilité est un cheminement qui se compose de différents aspects comme l’utilité, l’utilisabilité, l’agréabilité (les produits convient aux utilisateurs) et les coûts.

Figure 1 : Diagramme de Nielsen

====== Formes d’acceptabilité : ======

Pratique :

  • Coût : tout ce qui tout en lien avec le coût monétaire du produit : la maintenance, les investissements, coûts humains et sociaux.
  • Utilité : correspond aux besoins de utilisateurs. Si le produit répond aux besoins de demandés par ses fonctions. Par exemple (un contre-exemple plutôt) : le projet E-lio, une télécommande et interface qui améliore l’accessibilité des moyens de communication pour les personnes âgées. Sur le principe le concept était simple est fonctionnel. Mais le produit n’a pas fonctionné auprès des utilisateurs parce qu’il n’y avait pas d’utilité à leurs yeux. En effet le projet ne répondait pas aux besoins des personnes âgées. Elles veulent communiquer en réel et non par vidéo conférence. Peu importe la facilité d’utilisation, les moyens technologiques, ce projet n’est point utile pour eut.
  • Utilisabilité : Si les utilisateurs arrivent à s’en servir. Ce sont les aspects liés avec l’interface : facilité d’apprentissage, efficacité d’utilisation (prévention des erreurs, affordance, durée, …), facilité de la mémoire de l’utilisation et flexibilité d’utilisation.
  • Agréabilité : plaisir d’utilisation (subjectif), ce qui se rapport au confort.

Variables qui peuvent influer l’acceptabilité du produit :

  • Temps d’apprentissage et de maîtrise de l’ensemble des fonctionnalités.
  • Satisfaction du client
  • Ouverture ou restriction du champ des utilisateurs, importance de la clientèle visée.

Sociale :

« Le concept d’acceptabilité sociale permet d’analyser les mécanismes présidant à l’ancrage d’un projet ou d’une décision dans une dynamique sociale sans les réduire au cadre institutionnel formel ». (Gendron, 2014)

« L’acceptabilité sociale est le résultat d’un jugement collectif, d’une opinion collective, à l’égard d’un projet, d’un plan ou d’une politique. »

« L’acceptabilité sociale traduit un jugement collectif à propos d’une politique ou d’un projet, dont il s’agit de comprendre les fondements et les facteurs d’influence. Si les préférences individuelles peuvent jouer un rôle dans la formation de ce jugement collectif, l’acceptabilité sociale est davantage une question de valeurs et de croyances partagées. L’acceptabilité sociale réfère à une évaluation collective plutôt qu’à des positionnements individuels, au sens où le jugement d’acceptabilité participe des dynamiques sociales susceptibles de le forger et de le transformer. Par ailleurs, ce jugement suppose un élément de comparaison entre le projet proposé et ses alternatives, d’où la définition suivante de l’acceptabilité sociale : « Assentiment de la population à un projet ou à une décision résultant du jugement collectif que ce projet ou cette décision est supérieur aux alternatives connues, incluant le statu quo ». »

L’acceptabilité sociale va influencer sur un produit/concept de telle manière que les utilisateurs vont s’approprier un produit ou non peu importe si ce dernier est fonctionnelle ou non.   Prenons un exemple général : Un produit très fonctionnel arrive sur le marché. Malheureusement ces formes, couleurs sont « démodés » ou « moches ». Les utilisateurs ne vont pas s’approprier le produit parce qu’il n’est pas dans les « tendances actuelles ». Ils se sentiront jugés s’ils achèteraient le produit et cela a comme conséquence que le produit sera inutilisé.

Un autre exemple, actuellement des technologies se développent dans le but t’ingérer des puces électroniques dans le corps humain. Beaucoup de personnes sont réticentes au concept et en ont peur. Cela est dû à des croyances/convictions partagées avec de la communauté. Ce n’est donc pas à cause du manque de fiabilité au produit mais il se peut ce projet ne puisse pas grandir à cause des aprioris, des croyances des communautés.

Un produit bien pensé devient une innovation que lorsqu’il est accepté socialement.

Emile Neveu

Sources : Dictionnaire Larousse

Cours d’ergonomie de 2ième année He-Arc

https://www.cairn.info/revue-le-travail-humain-2009-4-page-311.htm

https://blocnotes.iergo.fr/breve/motsetphrases/acceptabilite/

https://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/LMRI41/tricot-et-al2003.pdf

https://journals.openedition.org/communiquer/584

wiki/ergonomie/acceptabilite.txt · Dernière modification: 2021/03/08 12:45 de 2001:620:417:21f0:1000:1234:5678:afa6